💪🥇Comment les muscles grandissent-ils? - Partie 5 - Fitness Angela Salvagno & Fitness News

Free-Range Vs Caged Eggs – Quel est le meilleur?

Si vous pouviez bien me permettre de récapituler nos progrès à ce jour, je vous en serais très reconnaissant. Dans la première partie, nous avons examiné les processus qui se produisent pendant l’entraînement et qui influencent la croissance musculaire et les mécanismes de récupération utilisés par notre organisme pour commencer le processus de réparation. Dans la deuxième partie, nous nous sommes concentrés sur le processus de dégradation du muscle endommagé et sur le processus de croissance musculaire, en examinant notamment certains facteurs de croissance utilisés par notre corps pour mener à bien ce processus. Dans la troisième partie, nous avons parlé de ces facteurs de croissance de manière beaucoup plus détaillée et avons appris comment des facteurs tels que la testostérone et l'IGF-1 influencent directement la construction musculaire. Dans la quatrième partie, nous avons discuté des raisons pour lesquelles nos muscles se développent ou ne se développent pas et nous avons examiné certains des facteurs pouvant aider à encourager la construction musculaire. Dans l'article d'aujourd'hui, j'aimerais discuter encore plus de facteurs qui régissent la croissance et, comme dans les quatre articles précédents, utilisez cette information pour voir comment nous pouvons tous bénéficier de notre quête de plus de muscle.

Dans chaque entraînement de musculation, il y aura des adaptations d'endurance des fibres musculaires de type IIB, quelle que soit la plage de rep. L'haltérophilie est répétitive dans la nature et notre corps va s'y adapter en construisant des systèmes énergétiques permettant à ce type d'activité de se poursuivre. Lorsque la charge est plus légère, les adaptations se produisent rapidement et dans une large mesure. En effet, avec une charge plus légère, les fibres de type IIB ne doivent pas se contracter à une fréquence maximale (les fibres musculaires sont soit rapides, soit rapides) et se tordent à un seuil inférieur pendant de longues périodes. Cette adaptation physique permettra aux fibres de type IIB de produire une tension pour des durées plus longues, ce qui entraînera des dommages musculaires plus importants, ce qui entraînera un potentiel de croissance plus important. La plage de rep idéale pour cela se situe entre 8 et 15 reps, et pour cette raison les bodybuilders privilégient cette gamme de reps.

Outre les dommages musculaires plus importants entraînant une plus grande croissance musculaire, les fibres de type IIB développent de meilleures caractéristiques d’endurance liées à la production d’énergie, ce qui signifie des densités mitochondriales plus élevées et la capacité de maintenir les concentrations d’enzymes. En termes simples, nous comprenons tous que cet intervalle de répétition développe simultanément une hypertrophie myofibrillaire et une hypertrophie sarcoplasmique. Une sorte de situation idéale lors de la construction musculaire est le plan. Comme nous l’avons appris dans un précédent article de cette série, l’ATP est nécessaire non seulement pour alimenter les contractions musculaires mais aussi pour alimenter la synthèse des protéines. Voyant que nous construisons des quantités importantes de sarcoplasme qui contribuent grandement à la production d'énergie, nous ne construisons pas seulement du muscle, mais construisons également le potentiel pour le muscle. Ceci est une considération très importante lors de la création d'un programme de formation.

Il serait erroné de supposer que les muscles plus gros ne sont pas des muscles plus forts, car les muscles plus gros SONT des muscles plus forts. Le muscle s'adaptera à tout ce qui leur est demandé. S'ils sont formés dans la fourchette de 8 à 15 représentants, ils développeront l'endurance comme mentionné ci-dessus, mais développeront également de la force. La quantité que vous pouvez soulever est toujours un facteur très important pour influencer la croissance musculaire, quelle que soit la gamme de rep employée. Lorsque vous vous entraînez dans cette plage optimale, il est toujours impératif que la construction soit l'objectif. Si vous répétez les mêmes levées semaine après semaine après avoir opté pour ce type de formation, vous verrez rapidement que vos gains cesseront. C'est un fait, un muscle plus fort est un muscle plus gros et à mesure que vous développez la force, à condition que vous ayez les systèmes énergétiques en place pour alimenter la croissance, il y aura une hypertrophie du muscle.

Autrement dit, si vous avez pour objectif de développer des muscles plus gros, vous devrez vous entraîner avec suffisamment de résistance pour stimuler la croissance. Le poids doit donc être lourd et difficile, mais le poids ne peut pas vous permettre entraîner le muscle suffisamment longtemps pour provoquer la fatigue nécessaire à la croissance musculaire. La plage de rep idéale pour cela se situe entre 6 et 12. Cela correspond généralement à 70 à 85% de votre rep max. Cette gamme produira le micro-traumatisme nécessaire aux fibres musculaires, ce qui entraînera une croissance musculaire. Si pour une raison quelconque, vous n'êtes intéressé que par la force (personne ne lit cela), alors les ensembles de 1 à 3 répétitions à 90% de votre répétition sont votre prescription pour progresser. Cette gamme permettra à votre système nerveux de recruter plus efficacement les fibres musculaires et de les tirer en même temps pour maximiser leur force. Très peu de muscle est stimulé à cet intervalle de répétition.

Comme mentionné précédemment, quelle que soit la gamme de rep que vous utilisez ou quel est votre objectif, vous devez vous concentrer sur votre force. C'est le moyen le plus simple de suivre vos progrès et c'est la preuve que vous progressez. Cette série entière servira de toile de fond à l'article de la semaine prochaine sur l'hypertrophie fonctionnelle. C'est à ce moment-là que je discuterai de ce que Bruce Lee a qualifié de «gros, inutile». Le genre qui ne contribue à rien de valeur en ce qui concerne la force. Même s'il était au courant de sa condition physique, il n'aurait pas pu être plus éloigné de cela. Ne pensez pas que je frappe Bruce Lee, comme si c'était dissuader M. T – c'est quelque chose que vous ne faites pas. Je ne l'utilise que pour le contexte pour illustrer que même ceux qui sont très au courant semblent se tromper sur la relation avec la taille du muscle et la force fonctionnelle. Tout cela sera discuté en détail la semaine prochaine. Jusque là mes amis,

Bonne levée!

Lecture connexe:

Que se passe-t-il lorsque nous nous entraînons?

Comment augmenter les niveaux d'hormones de croissance

Muscle: Sommeil Anabolique

Vaata videot: How to Stay Out of Debt: Warren Buffett – Financial Future of American Youth (1999)

?autoplay=0&controls=2&showinfo=0&rel=0&iv_load_policy=3″ frameborder= »0″ allowfullscreen= » »>

?autoplay=0&controls=2&showinfo=0&rel=0&iv_load_policy=3″ frameborder= »0″ allowfullscreen= » »>

Like this post? Please share to your friends:
Laisser un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: